La transmission des armoiries

L’origine de l’héraldique provient des emblèmes ou armoiries des combattants de tournois médiévaux qui devaient être reconnus par les hérauts lorsqu’ils les décrivaient en début de combat. Ceux-ci veillaient à faire respecter les règles de combat mais aussi à répertorier les blasons personnalisés. Ensuite les armoiries servirent à l’ identification des documents grâce aux sceauxLire la suite « La transmission des armoiries »

Évaluez ceci :

La chapelle Saint-Benoît d’Anor

En 1860, le couple César Culot et Virginie Daubercies achète une maison et des pâturages au lieu dit Saint-Gorgon de la commune d’Anor dans le Nord (parcelles 1,2 et 3 du plan cadastral d’Anor de 1823). L’année suivante naît un fils qu’il prénomme Cézar, ce sera leur unique enfant. A vingt ans Cézar Culot, employéLire la suite « La chapelle Saint-Benoît d’Anor »

Évaluez ceci :

Marie, bagnarde mayennaise en Guyane

Marie est née en septembre 1851 à La Chapelle-Rainsouin : c’est la deuxième enfant d’un couple de cultivateur Mathieu Lefaucheux et Madeleine Legrand. Après s’être installée à Montsûrs, la famille s’agrandit de cinq autres enfants. Marie n’a pas vingt ans lorsque sa mère décède. Aidé par ses aînés, le père continue d’exploiter la ferme. Le 3Lire la suite « Marie, bagnarde mayennaise en Guyane »

Évaluez ceci :

L’estaminet Basquin-Delmaire

Maire Delmaire, née en 1853 à Busigny, épouse Amédé-Camille Basquin le 13 mars 1881 à Anor dans le Nord. Issus de familles nombreuses, les Delmaire comme les Basquin sont tisseurs de père en fils, Marie a élevé ses frères et sœurs après le décès de leur mère. Le couple s’installe dans le quartier Saint- GorgonLire la suite « L’estaminet Basquin-Delmaire »

Évaluez ceci :